Le bonsaï au Japon

>> J6 calligraphie et céramique contest

Aujourd’hui les deux équipes du Shikoku tour 2011 se sont réunies pour ne former plus qu’une pendant deux jours.

shikoku muchujin

Calligraphie :

 calligraphie kongoro - shikoku muchujin tour 2011

Nous avons passé la matinée à faire de la calligraphie. S’était ma première fois et j’ai trouvé ça très intéressant. Le résultat est plus ou moins aléatoire mais dans le lot il y en a toujours quelques un de réussis. Heureusement quand ils seront secs nous pourrons les récupérer pour rentrer avec, ça fait toujours un joli petit souvenir.

calligraphie kongoro - shikoku muchujin tour 2011 calligraphie kongoro - shikoku muchujin tour 2011

Le discours de Higasa sensei était assez novateur pour l’esprit japonais, mais il est déjà plus courant à présent dans le monde du bonsaï donc je n’ai pas été bousculé outre mesure. Comme les kanji ne font pas partie de notre culture il n’est pas nécessaire d’essayer de les reproduire aussi fidèlement que possible. Il nous a dis de nous attacher plutôt à l’émotion à évoquer, et surtout de se faire plaisir. Une des calligraphies que j’ai réalisé aujourd’hui est devenue très chère à mon cœur pour des raisons personnelles, j’ai hâte de la récupérer pour la rapporter à la maison…

 calligraphie kongoro - shikoku muchujin tour 2011

calligraphie kongoro - shikoku muchujin tour 2011

Abum photo correspondant sur facebook

Céramique :

four noborigama enden - shikoku muchujin tour 2011

Nous nous sommes ensuite rendus chez un maitre céramiste à une heure de route de Takamatsu pour assister à l’allumage du four noborigama « henden ». Tout a commencé avec une cérémonie shinto où le prêtre allume le braséro.

four noborigama enden - shikoku muchujin tour 2011 four noborigama enden - shikoku muchujin tour 2011

four noborigama enden - shikoku muchujin tour 2011

four noborigama enden - shikoku muchujin tour 2011

Et une fois le four allumé par le maitre, une fête est organisée sur place. Udon, bière et saké ont composés ce repas très convivial pris dans la cour.

four noborigama enden - shikoku muchujin tour 2011

Ensuite nous avons pris une heure avec le sensei pour confectionner un vase. Je ne sais pas si il compte les cuire pour nous les rendre avant le départ. Ce qui serait super.

 

Album photo correspondant sur facebook

 

Doronkotei :

doronkotei - shikoku muchujin tour 2011

Et pour finir la soirée nous avons filé à la doronkotei. C’est une petite maison en pleine campagne habitée de manière ponctuelle par des artisans qui ont des chantiers trop loin de leur foyer pour rentrer tous les jours. Le four à bois a été allumé, et nous avons pu préparer des pizzas. Il y avait également une fondue avec  des légumes (nabe).

doronkotei - shikoku muchujin tour 2011

Et en dessert, pizza tomate banane miel et petit concert privé avec nikosan à la batterie. 

Nous ne ferons pas d’émission supplémentaire ce soir en live, mais vous avez déjà trois vidéos live de cette journée à regarder ^-^

Ne nous en voulez pas trop. J’ai ncore beaucoup de très belles photos de cette journée, et aussi des vidéos. Je complèterai les articles un peu plus tard car pendant le tour il faudrait des journées de 48h pour faire tout ce que l’on veut (et encore je suis pas sûr que ce soit suffisent). J’essaie de dormir au moins trois heures par nuit  ;)

 

A demain, Guillaume

© Tous droits réservés

2 résponses dans >> J6 calligraphie et céramique contest

  1. Umiko Okasan 16 novembre 2011 à 6:48 #

    Bonsoir Guillaume.
    J’ai eu beaucoup de mal à naviguer sur vos pages.
    Ma machine a énormément ralenti…
    J’ai enfin trouvé où vous poster un petit commentaire pour vous remercier pour toutes ces belles vidéos et votre dévouement technique :)
    J’aime beaucoup le regard curieux de cette petite fille… C’est le même que vous portez en ce moment, vis à vis tout ce que vous expérimentez pour la première fois…
    Et concernant la Calligraphie,qui est un Art de vivre au Japon… Je veux vous livrer ce que quelqu’un que vous avez croisé ces jours-ci, m’a écrit: « … l’une des clés pour aider son regard à voir les jardins japonais, est de se mettre à apprendre les kanji, à les tracer.
    Cette clé, ouvre infiniment l’accès à ce que l’on ne fait que pressentir autrement ».
    Bonne continuation dans votre aventure ensemble. C’est ça que j’apprécie dans cet événement.

  2. Guillaume B. 16 novembre 2011 à 10:28 #

    Merci beaucoup pour votre message qui nous réconforte dans la voie que nous avons choisi pour vous faire partager l’ambiance de ce voyage. La calligraphie est très attrayante je dois bien avouer et la découverte des kanji également.
    Merci.

Laisser un commentaire