Le bonsaï au Japon

Les soins d’automne pour nos bonsai – séance club 06/10

Le thème de la séance sera donc les soins d’automne pour nos bonsai. Quoi de plus normal en ce début du mois d’octobre me direz-vous. Je vais essayer d’aborder le sujet sous plusieurs angles. D’abord nous allons découper l’automne en trois sous-saisons, puis nous allons essayer de comprendre ce qu’il se passe pour nos arbres en automne, et enfin nous parlerons des soins à proprement dit.

acer-palmatum-seigen-shohin-_04

Même si il peut paraitre étrange d’aborder ces deux premiers points vous verrez qu’ils ont un grand impact dans la façon dont nous allons réaliser les soins par la suite. De notre compréhension de ce qu’il se passe vont découler des prises de décisions : Qu’est-ce que je dois faire maintenant? Qu’est-ce que je dois reporter un peu plus tard dans la saison?

Couper chaque saison en trois parties :

Vous connaissez déjà l’expression couper les cheveux en quatre, et bien maintenant vous allez couper les saisons en trois. Cette distinction, qui peut paraître inutile, est pourtant faite par les japonais (ref.), et l’avoir en tête n’est pas sans conséquences car à chaque période correspond des travaux bien précis. Et comme il nous est expliqué que pour travailler nos arbres il ne faut pas suivre un calendrier mais regarder nos arbres pour savoir quand agir, c’est de l’observation de la nature alentour que nous saurons dans quel tiers nous nous situons. Vous comprendrez rapidement qu’entre Lille et Grenoble certaines portions de saison arrivent à des moments différents et qu’elles durent plus ou moins longtemps.

Pour l’automne nous aurons donc :

Le tout début de l’automne, les grosses chaleurs sont passées (3/3 de l’été) et les températures matinales commencent à descendre, on trouve que les matins sont frais.

Le milieu de l’automne est marqué par des couleurs flamboyantes sur les caduques. L’automne bat son plein, les fruits et les graines sont mûrs.

La fin de l’automne, les caduques ont perdu la majorité de leurs feuilles et celles-ci tapissent le sol des sous-bois. Le froid commence à s’installer durablement en journée même si l’on a encore quelques « belles journées ».

 stand-shohin-ilex-crenata-automne

Nos arbres en automne :

Nos arbres repèrent l’arrivée de l’automne principalement avec la baisse des températures matinales et la réduction du temps de photosynthèse sur la journée. D’autres facteurs entre en jeux mais nous ne les détaillerons pas ici. Ils pensent alors à l’avenir et nous devons nous en inspirer. L’avenir pour eux ce n’est pas uniquement l’hiver mais le printemps.  Certes les arbres se préparent à ralentir leur activité pour passer l’hiver mais ils se préparent surtout à redémarrer au printemps dans les meilleurs conditions. Pour cela ils vont concentrer presque la quasi totalité de leur activité en automne à l’accumulation de réserves.

On pourra tout de même observer une légère pousse en automne, mais rien de bien exceptionnel. La croissance racinaire elle repend de manière assez marquée, ceci va permettre quelques rempotages. L’accumulation de nutriments va entraîner un fort épaississement du bois ce qui est idéal lorsque l’on veut faire grossir de jeunes plants ou des branches encore trop frêles. dans le même temps les bourgeons se forment pour le débourrement au printemps.

Lorsque la température sera descendue assez bas, des bouchons de sève vont se former au niveau du pétiole des feuilles des arbres caduques. La chlorophylle se dégrade alors assez rapidement, le vert des feuilles, qui masquait tout jusque là, disparaît pour laisser place aux couleurs d’automne entre autre dues aux carotènes. Le changement de couleurs des feuilles marque donc le fin de l’activité photosynthétique.

 crataegus-bonsai-shohin-03

Les soins d’automne pour nos bonsai :

La fertilisation,

elle est certainement un des points les plus important en automne. On doit la démarrer dès la fin de l’été, pour être effective dès le début de l’automne, et la soutenir jusqu’à la fin de l’automne. Un engrais plus concentré en phosphore et potassium sera idéal. N < P = K. Vous pouvez par exemple utiliser l’engrais protection automne de chez Sumo.

Traiter contre les champignons parasites,

Les journées encore suffisamment chaudes et souvent pluvieuses peuvent favoriser les champignons pathogènes. N’hésitez pas à traiter vos arbres à l’aide de bouillie bordelaise (sulfate de cuivre) ou de soufre, le tout en protégeant bien le substrat pour ne pas que les produits y pénètrent. Un traitement à l’aide d’un systémique marche aussi très bien, par exemple avec l’aliette. Attention à ne pas mettre de sulfate de cuivre sur les azalées et les aubépines. Ce traitement protégera vos arbres pendant tout l’hiver.

Pensez à rentrer les tropicaux dès que les températures nocturnes descendent en dessous des 15 °, c’est à dire dès le tout début de l’automne.

Nettoyez les pins et autres genévriers de leur vieux feuillage devenu sec. Vous pouvez également effectuer un très léger desaiguillage sur les pins pour favoriser l’entrée de l’air et de la lumière sur les petits rameaux afin d’aider au bourgeonnement.

Il est possible de rempoter les arbres caducs à condition de pouvoir les mettre à l’abri du gel tout l’hiver (dans une cave enterrée, un sous-sol ou un garage). Le bon moment c’est lorsque les feuilles rougissent bien, cela veut dire que l’activité des feuilles se termine, nous sommes ici dans le second tiers de l’automne. A ce moment là on finit de défolier l’arbre et on le rempote. On défolie pour réduire l’évaporation qui persiste sinon. L’arbre profitera alors d’une partie de l’énergie emmagasinée pour refaire son racinaire rapidement. En automne l’activité racinaire se poursuit encore après la chute des feuilles, il est donc possible de l’utiliser à notre avantage. J’ai remarqué que les arbres rempotés en automne démarrent généralement plus tôt au printemps, mais je ne saurait pas dire pourquoi.

Pour agrandir votre collection à cette époque vous pouvez également : Sevrer les marcottes faites au printemps, récolter ou acheter des graines qu’il faudra stratifier tout l’hiver, effectuer des boutures sur les rosacées (potentille, prunier, cerisier, aubépines…) … Placez vos boutures dans du sable et sous les étagères.

Vous pouvez également préparer les caisses de culture pour vos futurs prélèvements ou nettoyer les étagères qui accueilleront vos arbres pour l’hiver.

 

Et je finirai là pour les soins d’automne.

GuillaumeB

Article disponible en téléchargement :

téléchargez l'article

Clic droit sur l’image : enregistrer la cible du lien sous…

, ,

Une réponse dans Les soins d’automne pour nos bonsai – séance club 06/10

  1. David 24 septembre 2012 à 10:15 #

    Encore un bon petit sujet !! ;)
    merci a toi Dexter Oups!!!! Guillaume :D :D

Laisser un commentaire