Le bonsaï au Japon

Revue du bonsai web – février 2013 n°16

L’activité s’intensifie en ce début d’année et le monde du bonsai évolue doucement vers une ouverture plus large au monde grâce à une meilleur communication. Il est aujourd’hui plus facile de trouver des photos et des informations sur les plus grandes expositions du monde, et c’est dernièrement la kokufu-ten qui nous l’a montré. Jamais auparavant nous n’avions pu découvrir aussi facilement les coulisses de cette exposition mythique.

revue du bonsai web 16

Les professionnels européens commencent eux aussi à investir la toile et à utiliser des médias numériques pour nous faire découvrir leur travail. Dans ce numéro je vous présenterai trois professionnels qui ont récemment choisis de faire évoluer leur site, d’en créer un ou de vous proposer de nouveaux contenus.

Les bonsaï d’exception :

Photos : Vicente Rodríguez López.

Pour cette revue du bonsai web, les masterpiece que je vous offre à regarder ne sont que des genévriers, des « shimpaku » comme disent les japonais.

La kokufu-ten :

Photos : Marco Vianello. Takayuki Fukushima. Osam Fukudate. Kennett BonsaiSean SmithValentin BroseRedouane Ferroukhi. phoenixbonsai

87th kokufu ten 2013

Après trois publications sur la kokufu 2103 : La sélection des arbres, la mise en place la veille de l’ouverture, et les stands des professionnels au Ueno green club ; je vous propose de faire un dernier passage dans les allées de l’exposition :

Les arbres primés :

Quelques arbres exposés :

Des arbres d’exception sur les stands :

Apprendre le bonsai au Japon :

De plus en plus de pépinières au Japon proposent à présent aux bonsaïka étrangers d’apprendre le bonsaï directement avec eux. La durée des stages est variable et peut aller de 1 semaine pour les plus courtes, à 6 ans ce qui est la durée normale de l’apprentissage du bonsaï pour les Japonais.

Bien sûr comme beaucoup de bonsaïka vous ne parlez pas le japonais… mais pas d’inquiétude car dans la plupart des pépinières un accompagnement en anglais est possible. D’une pépinière à l’autre les tarifs et les services varient. Dans le dernier numéro d’esprit bonsaï vous pourrez par exemple découvrir la pépinière de Taïsho-en, au pieds du mont Fuji, où il est possible de venir apprendre le bonsaï en compagnie d’une jeune maître, Taïga Urushibata, et de son père Nobuichi Uruchibata.

Vous retrouverez un article complet dans le numéro 62 d’esprit bonsaï à ce sujet. L’article est visible dans le preview, ce qui ne vous dispense pas de l’acheter.

magazine esprit bonsai 62

Plus d’informations sur ce site : Bonsaï network Japan – ou ici

Voici quelques photos pour vous montrer ce qui vous attends si vous souhaitez vous y rendre :

Les expositions de bonsaï à venir :

bonsai center sopalena 2013  kokoro-no bonsai 2013

Nouveaux sites et médias à découvrir :

Le blog de Thierry FONT :

sakurama bonsai - blog thierry font

Thierry FONT nous fait le plaisir d’ouvrir un blog, sakurama bonsai, et partage avec nous ses expériences du bonsaï chez lui et au Japon avec maître Kawabe. L’arrivée de ce blog est pour moi une très bonne nouvelle car je pense que Thierry fait partie des bonsaïka les plus influents en Europe. Il contribue maintenant depuis plusieurs années à élever le niveau du bonsaï en France, grâce entre autre au nombreux ateliers qu’il anime.

Souhaitons lui une longue expérience de blogging.

La chaîne Youtube de Patrice BONGRAND :

Patrice BONGRAND m’a contacté il y a maintenant quelques mois pour l’aider à créer des vidéos pour faire découvrir la voie naturelle en bonsaï. Il assure lui même le tournage et me donne les indications pour la réalisation. Finalement je n’assure que ce qu’il ne pouvait pas faire lui même, le montage. Vous pourrez retrouver toutes ces vidéos sur sa chaîne Youtube.

Si vous suivez le blog vous devez déjà avoir vu les deux premières vidéos sur la voie naturelle en bonsaï :

Le pin sylvestre :

Le pin à crochet :

Le nouveau site de Sonia STELLA :

Vous connaissez déjà certainement Sonia STELLA car est l’auteur des articles sur le sumi-e publiés sur le blog. Son site web, sur google sites, commençait à prendre la poussière et était un peu désuet. Alors j’ai accepté sa demande pour créer un site beaucoup plus web 2.0 sur WordPress. Après quelques jours de travail j’ai pu lui livrer un site flambant neuf, avec une nom de domaine adapté : sumi-e.fr

Prenez le temps de découvrir ce site car il s’enrichira petit à petit des nouveaux travaux de cette artiste. Vous pourrez également la voir peindre car depuis peu elle mets également en ligne des vidéos de son travail.

Le what the fuck :

La dernière fois j’ai essayé de vous vendre des pubs pour le lait, aujourd’hui ce sera une publicité pour des chewing-gum. Surtout mémorisez bien la chorégraphie car il y aura une interrogation surprise à l’EBA…

 

A bientôt sur ActuBonsaï,

GuillaumeB

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire