Le bonsaï au Japon

Hanami, la fête des cerisiers en fleur au Japon

Les publications sur les pages et autres comptes facebook en rapport avec le Japon, vibrent à l’approche de la floraison des cerisiers. C’est l’approche d’une des fête plus populaire au Japon qui s’annonce, hanami.

article hanami fete des cerisiers

Que l’on soit passionné par la Japon, lecteur de mangas ou tout simplement si l’on a grandit dans les années 80 au son des dessins animés japonais,  nous avons tous pu voir l’émerveillement des japonais pour les cerisiers en fleur. Il est temps de creuser un peu le sujet pour mieux comprendre cette fête, ses origines et profiter des magnifiques photos à défaut de pouvoir être sous les cerisiers en fleur à lire de la poésie et boire du saké.

 

Le hanami (花見, hanami?, littéralement, « regarder les fleurs »), ou o-hanami avec préfixe honorifique, est la coutume traditionnelle japonaise d’apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier (sakura). À partir de fin mars ou début avril, les sakura entrent en pleine floraison partout dans le Japon. De nos jours, le hanami se résume souvent à profiter de cette saison pour pique-niquer, discuter, chanter sous les cerisiers en fleur.

Histoire

La pratique du hanami est vieille de plusieurs siècles. On considère que la coutume aurait commencé durant la période Nara (710-784) à l’époque où la dynastie chinoise Tang a fortement influencé le Japon, entre autres en apportant la coutume d’apprécier les fleurs. Cependant, c’était les fleurs d’ume que les gens admiraient à cette époque, et ce n’est que durant la période Heian que les sakura ont commencé à attirer plus d’attention.

Les sakura étaient à l’origine employés comme annonciateur de la saison de plantation du riz. Les gens croyant à l’existence de dieux à l’intérieur des arbres faisaient des offrandes aux pieds des sakura. Ensuite, ils participaient à l’offrande en buvant du saké.

L’empereur Saga, qui a donné son nom à la région de Sagano, et qui vécut à la période Heian, a adapté cette coutume et en a fait des fêtes de « contemplation des fleurs » avec du saké et des mets, sous les branches des cerisiers en fleur dans la cour impériale à Kyōto. Des poésies étaient écrites, louant les fleurs sensibles, qui étaient vues comme une métaphore de la vie elle-même, lumineuse et belle, mais passagère et éphémère. Ceci serait le début de la coutume des hanami.

La coutume a été à l’origine limitée à l’élite de la cour impériale, mais s’est rapidement répandue à la société des samouraïs et à partir de la période Edo aux gens du peuple. Sous les arbres de sakura, ils prenaient un repas et buvaient le saké dans l’allégresse.

De nos jours

De nos jours, la coutume existe toujours. Durant la période de floraison des cerisiers, les Japonais partent pique-niquer en famille ou entre amis sous ces arbres. Les moments les plus appréciés sont l’apparition des premières fleurs (開花, kaika) que guettent les photographes et la période de pic de floraison (満開, mankai). Il est coutumier de boire alors de l’alcool.

météo des cerisiers au japon

Durant les émissions de météo à la télévision, mais aussi sur Internet et sur téléphone mobile, la progression de l’éclosion est représentée. Cette ligne de front (桜前線, sakurazensen) permet de connaître le moment où les cerisiers éclosent. Elle part de l’archipel d’Okinawa (au sud) et remonte jusqu’à Hokkaido en l’espace d’un mois.

météo des cerisiers au japon

Hanami c’est aussi :

les glaces saveurs sakura

glaces saveur sakura

Source :

« Hanami. » Wikipédia, l’encyclopédie libre. 12 mars 2013, 16:30 UTC. 20 mars 2013, 15:36
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Hanami&oldid=89805608>.

Photographies : Japan SpecialistDécouvrir le JaponKyoto FanHiroyuki SuzukiGeisha MomentsVisit Japan 2010京都散歩道(Promenade in Kyoto).

GuillaumeB pour ActuBonsaï

No comments yet.

Laisser un commentaire