Le bonsaï au Japon

Trophée des 4 frontières 2013

trophée des 4 frontières 2013 - bonsai trophée des 4 frontières 2013 - bonsai club de lorraine

Le bonsaï club de Lorraine organisait cette année la 6ème édition du trophée des 4 frontières. Cette exposition s’est déroulée concomitamment au salon « garden party » au parc des expositions de Metz. Le lieu dispose d’un bel espace ce qui permets d’avoir des allées bien larges et de disposer de toute la place nécessaire à une belle exposition. De larges baies vitrées sur tout le pourtour laissent entrer une lumière naturelle ce qui m’a permis de prendre des photos dans des conditions idéales.

Trophée des 4 frontières 2013, visite le vendredi :

De plus en plus d’expositions de bonsaï choisissent à présent un format sur trois jours, du vendredi au dimanche. L’avantage de visiter l’exposition le vendredi c’est que l’on évite la foule et toutes les difficultés qui vont avec pour prendre des photographies.

Mais la contre-partie c’est que certains professionnels ne sont pas présents et ne prévoient de s’installer que le samedi, réduisant ainsi un peu le plaisir de la visite et l’occasion de les rencontrer ou de discuter avec eux. Ce vendredi je n’ai pas pu voir le stand de Laurent BREYSSE (L’arbre aux papillons) ou découvrir le travail d’un tout nouveau potier français Eric MOUCHOT.

Mais réjouissez-vous, d’autres étaient présents et j’ai enfin pu rencontrer Christophe RICHY sur son stand : Destination Bonsaï

Les photographies de l’exposition :

Destination Bonsaï :

Enfin l’occasion m’a été donnée de rencontrer Christophe RICHY. Depuis la création de sa société, Destination Bonsaï, nous n’avions pas réussi à nous voir lors d’une exposition.

destination bonsai

C’est avec un certain plaisir que j’ai découvert les yamadori qu’il propose à la vente.  Il est le seul professionnel  à ma connaissance à proposer des petits yamadoris : petite taille et petits prix. Les petits prix devraient attirer les amateurs qui ne veulent pas ou ne peuvent pas mettre plusieurs centaines d’euros dans un bonsaï. De plus trouver des yamadori de petite taille devrait stimuler la création de shohin en France ce qui n’est pas pour me déplaire.

Ikebana, le roseau noir :

Il n’y a pas que le bonsaï dans la vie… et cette édition proposait également une exposition de compositions d’ikebana réalisées par Marie-José NAST de l’école OHARA. Pour ceux qui voudraient en savoir plus et suivre des stages ou des formations je vous invite à visiter son site : le-roseau-noir.fr

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire