Le bonsaï au Japon

Discours du Consul du Japon lors de l’EBA 2013

Inauguration du Congrès Européen du Bonsaï 2013

Organisé par l’European Bonsaï Association, La Fédération Française du Bonsaï et l’ASCAP Bonsaï Club.

Audincourt, Doubs, France, le 30 mars 2013

consul du japon à strasbourg - eba 2013

Consul du japon à Strasbourg – EBA 2013, Fédération Française de bonsaï, Audincourt

Contexte de la publication :

Ce discours est publié à la demande de Mr Jean-Marc POUILLON, président de la Fédération Française de Bonsaï.

Le discours :

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Je suis sincèrement très heureux de l’ouverture du Congrès Européen du Bonsaï. Je voudrais remercier tous les membres de l’association qui ont participé à la préparation malgré leurs autres impératifs. Je suis convaincu que c’est grâce à leurs efforts que cette magnifique manifestation a pu avoir lieu aujourd’hui.

Je ne pratique pas personnellement le Bonsaï mais dans mes connaissances, il y a beaucoup d’amateurs de cet art.

L’un d’eux m’a tenu à ce sujet des propos que je ne peux pas oublier :

« Le Bonsaï est le miroir de soi-même. Nous n’avons que rarement conscience de nos défauts mais nous ne pouvons pas détourner nos yeux des Bonsaïs qui sont devant nous. Dans la force, dans la beauté, dans la vitalité, dans le manque de soin et dans tous les aspects des Bonsaïs dont nous nous occupons, c’est nous-mêmes qui nous reflétons. Par la contemplation quotidienne et pleine d’amour des Bonsaïs que nous cultivons, c’est notre valeur en tant qu’homme qui peut progresser. »

Le Bonsaï est un art qui a progressé de manière toute particulière au Japon. Un point caractéristique des arts japonais est qu’ils stimulent toujours l’amélioration de nos qualités humaines. Non seulement moi, mais vous aussi, avez probablement éprouvé le sentiment fort que le Bonsaï n’est pas qu’un simple loisir mais qu’il relève du domaine spirituel. Je pense que vous êtes des personnes formidables qui apportent une vaste contribution à la société, en général, au travers du bonsaï.

C’est pour cela que j’admire du fond du cœur l’activité que chacun de vous déploie et vous souhaite encore plus de succès dans ce domaine.

J’ai l’impression que parmi les amateurs de Bonsaïs, ceux connaissant le respect de la vie, ceux qui sont sévères envers eux-mêmes, ceux qui sont patients, ceux qui sont bons avec autrui et ceux qui sont riches de sensibilité et de personnalité sont nombreux.

Autrefois, quand je travaillais en Afrique, j’ai rencontré un diplomate russe. C’était un personnage fascinant. Je me souviens, comme si c’était hier, du plaisir qu’il avait à parler des cinq cents arbres qu’il cultivait dans la banlieue de Moscou.

À travers le thème partagé du Bonsaï, nous pouvons élargir des échanges sincères avec des gens formidables, sans distinction d’âge, de classe et en dépassant les frontières. En cette occasion, je remercie très sincèrement ceux grâce auxquels j’ai pu bénéficier de cette chance que j’estime précieuse. C’est une évidence que les Bonsaïs ne peuvent ni parler, ni bouger, qu’ils aient faim, qu’ils aient chaud, qu’ils soient malades, ils ne peuvent qu’endurer en silence. Ils attendent que nous nous en apercevions.

Mais en échange, si nous nous en occupons comme il se doit, ils nous témoigneront une beauté qu’aucun artifice ne saurait égaler. L’essence du Bonsaï, c’est de le présenter dans la maison. C’est un plaisir de colorer gracieusement la vie quotidienne en le plaçant sur la table, c’est merveilleux d’accueillir les clients  en l’exposant au bureau. Comme pour cet arbre, il s’agit d’une occasion toute particulière, je souhaiterais que vous le présentiez avec goût, suivant votre sensibilité, en l’assortissant d’une figurine, d’un rouleau et d’une tablette. C’est cette culture européenne du Bonsaï que je vous prie absolument de créer. Je me félicite du grand succès de ce congrès et j’espère le développement de la culture du Bonsaï en Europe. Je vous remercie et vous félicite encore.

Takahisa KIKUCHI

Consul du Japon à Strasbourg

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire