Le bonsaï au Japon

J3 en totale immersion à la pépinière – shikoku tokyo 2013

Bonjour à tous,

Ce séjour n’en fini pas de m’émerveiller, de jour en jour il ne fait que s’enrichir. Après deux jours passés à la pépinière me voici directement installé chez Koji Hiramatsu. Je vie littéralement chez lui : la journée je travail les bonsaï avec lui et son père juste à côté, le tout avec la télé japonaise ce qui ne gâche rien. Le midi on sort manger dans des petits restos japonais et le soir c’est repas en famille. Après cela c’est une bonne douche suivie d’un bain très chaud pour se relaxer, j’ai la belle vie.

repas en famille chez koji hiramatsu

Le travaille des pins à la pépinière :

Aujourd’hui j’ai continué le travail d’entretien sur les pins. La suppression des vieilles aiguilles doit être fait avant le printemps pour permettre la naissance de nouveaux bourgeons sur les branches. J’ai demandé si il était mieux de le faire avec les doigts, avec une pince ou avec les ciseaux ; et la réponse est simple, peut importe du moment que c’est fait. Donc il faut aller au plus simple : avec les doigts pour aller vite, on utilise la pince pour attraper les aiguilles difficilement accessible, et au ciseau quand on attaque tôt dans la saison (automne) le désaiguillage car les aiguilles sont encore bien fixées.

Ce matin j’ai fini le pin en semi-cascade. Il m’aura fallu pas mal de temps pour en venir à bout au final car il y avait beaucoup d’aiguilles à supprimer. Une fois le travail fini j’ai fait quelques photos et je suis passé au travail sur l’arbre d’un des clients de la pépinière. Il est très beau, avec un shari qui tourne tout le long du tronc. Ce qui m’a surpris la première fois c’est la légèreté de l’arbre dans son pot. Au final celui-ci a été nettoyé en moins de 20 minutes.

Puis le père de Koji Hiramatsu m’a ramené deux autres arbres à travailler dont un shohin avec une base et un tronc énorme.

shohin de pin blanc exceptionnel

shohin de pin blanc exceptionnel détail avant

Ce sera tout pour aujourd’hui. Demain Koji-san m’a dis qu’il serait très occupé, peut-être qu’il y a un marché des professionnels à kokubunji, mais sans certitudes.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire