Le bonsaï au Japon

J5 visite de Kinashi – shikoku tokyo 2013

Bonjour à tous,

ce cinquième jour a été pour moi l’occasion d’aller visiter quelques pépinières à Kinashi. Koji-san avait tout organisé car il savait que j’avais prévu quelques visites. Il a passé quelques coups de téléphone la veille et le tour était joué.

La visite a commencé par un retour à la pépinière shojuen, précédemment visitée avec Jérôme lors du Shikoku tour 2011. Elle se caractérise par sa taille, et le nombre d’espèces traitées en shohin et disponibles à la vente. Dans un espace séparé des autres arbres, une collection d’arbres d’exception est visible.

shojuen kinashi kandaka

Pépinière shojuen à kinashi, Mr kandaka

Trois générations travaillant ensemble :

Ce qui est frappant à shojuen c’est que trois générations travaillent ensemble à maintenir la collection et améliorer les arbres qui sont disponibles à la vente. C’est une très bonne nouvelle que le fils Kandaka prenne la suite et assure la pérennité de ce lieu car un grand nombre de pépinières ferment faute de repreneur.

En discutant avec Koji-san j’ai appris qu’entre la période où son père a commencé dans le bonsaï et aujourd’hui, c’est près de la moitié des pépinières de Kinashi et Kokubunji qui ont fermé. La jeune génération ne souhaitant pas travailler dans le bonsaï car ils considèrent ce métier comme d’un autre âge. C’est pourtant une part importante du patrimoine culturel du Japon qui s’étiole doucement.

Que l’on discute avec Koji-san, avec la conservatrice du musée d’Omiya ou les professionnels impliqués dans le Bonsaï Cafe, le constat et le but poursuivi est le même. Il ne s’agit plus seulement de produire de beaux arbres ou d’en assurer la transmission. Ils doivent à présent assurer un rôle éducatif, tenter d’intéresser la jeune génération au bonsaï, pour ne pas le voir petit à petit disparaître.

shojuen kinashi kandaka 02

Ce jour là nous sommes aussi allé exposer des bonsaï pour un événement du bonsaï café dans un centre commercial, et surtout à l’événement au Tamamo park. J’ai pu visiter deux autres pépinières à Kinashi dont je vous ferai des articles détaillés et des vidéos montées correctement une fois rentré en France.

8 résponses dans J5 visite de Kinashi – shikoku tokyo 2013

  1. Philippe 28 octobre 2013 à 8:06 #

    Pourrais tu filmer plus doucement ?
    Et, si tu peux, fais des gros plans . . .
    C’est superbe à voir, amuses toi et profites en ! ! !
    Phil

  2. Nicojin 28 octobre 2013 à 1:19 #

    Un grand merci de Belgique pour le partage, super sympa!
    Je lis tes articles et vidéos avec grande attention.

  3. Jean-luc 28 octobre 2013 à 8:38 #

    Bonsoir ou bonjour encore merci de nous en faire profiter……. Pourrais tu me dire le prix du pin double tronc que tu as travaillé le 2 ème jours, j’ai vraiment flashé dessus et si cela est possible demander a M hiramatsu le coup d’un envoi en France je suis en région Rhône Alpes.
    En tout les cas encore merci pour notre passion commune, pour l’instant je n’ai pas l’opportunité de partir au japon, je suis bonsaika depuis environ 15 ans et je suis vraiment content de ces moments de partages.
    Cordialement Jean-luc

  4. Sébastien 28 octobre 2013 à 8:50 #

    Merci pour toutes ces infos, photos et vidéos… J’ai l’impression d’y être.

  5. Emmanuel 29 octobre 2013 à 5:27 #

    Bonjour,
    Merci pour les articles, c’est super impressionnant.
    Tu pourrais nous faire un petit tutoriel sur  »comment importer des bonsaï du Japon » STP ?
    Si j’ai compris, il y’a des espèces comme le pin noir qui sont interdites mais les autres sont ok. Mais surtout, il faut que l’arbre remplisse des conditions et nous des papiers, dont certains fournis par la pépinière (ce qui condamne les dons par des particuliers japonais ?).
    Tu saurais nous éclairer sur le sujet ?
    Merci en tout cas, c’est vraiment un très chouette voyage.
    Au plaisir de te lire dès ce soir pour de nouvelles aventures.

    • Guillaume B
      Guillaume B 29 octobre 2013 à 6:02 #

      Pas de soucis,
      mais le problème c’est qu’il faut aller sélectionner des arbres, connaître les pépinières etc.

      Alors je vais vous mâcher le travail ;)

Laisser un commentaire