Le bonsaï au Japon

Mise en forme d’un genévrier shohin par Koji Hiramatsu

Bonjour à tous,

aujourd’hui je voudrais partager avec vous une chose qui m’a surpris lors de mon séjour à la pépinière de Koji Hiramatsu. Dès mon premier jour sur place, Koji-san a entrepris de mettre en forme pour un de ses clients un genévrier dont la taille ne devait pas excéder 14cm de haut. Je pensais que le travail serait terminé en quelques heures, mais non.

shimpaku avant mise en forme

Shimpaku avant sa mise en forme.

Prendre le temps pour la mise en forme :

Les seules occasions où j’ai pu voir travailler un bonsaïka japonais avant cela c’était lors de démonstrations. Tout doit alors aller vite, tout est chronométré. Je n’aurai jamais imaginé que dans le calme de leurs pépinières ils puissent travailler aussi différemment. Même pour un arbre aussi petit, le temps mis pour réaliser la mise en forme est beaucoup plus long que ce que j’imaginais.

Le travail débute tranquillement par un nettoyage des bois morts à l’aide d’un peu d’eau sous pression. Puis l’arbre est observé très attentivement pour étudier toutes les possibilités de mise en forme. Ceci inclus la mise en forme qui sera réalisée immédiatement, et comment celle-ci devra évoluer dans le temps, par exemple avec des remplacements de branches au fil des ans.

début de la mise en forme du genévrier shohin

Début de la mise en forme du genévrier.

Une fois le nettoyage du feuillage effectué la pose de ligature débute. Patiemment chaque branche est ligaturée. Il n’y a aucune précipitation, les gestes sont lents, précis et délicats. J’ai été très impressionné par sa façon de travailler, on dirait un chirurgien en train de recoudre un patient. Le calme et la maîtrise, voilà ce qui se dégage lorsque l’on peut l’observer en plein travail.

travail tout en finesse - shimpaku

Un travail tout en finesse.

Le travail avance doucement. Le soir approche et il est temps de s’arrêter, le travail continuera demain. Au final il aura fallu plus d’une journée de travail pour finaliser cette mise en forme.

Résultat final :

résultat final - genévrier shohin - 01

Le résultat final.

Une leçon sans aucun mot :

Pendant ce temps je m’employais au nettoyage d’un grand pin blanc double tronc. Je travaillais donc à côté de Koji-san et j’ai pu prendre le temps de l’observer. Ceci aura été ma première leçon de bonsaï à la pépinière : apprendre à travailler dans le calme et sans précipitation. Je suis toujours trop pressé de venir à bout d’une mise en forme, de finir de poser mon fil de ligature, ou même de démarrer le travail.

A présent j’essaie de garder en tête ce moment à chaque fois que je travail un arbre chez moi. C’est une leçon simple, sans mots, mais qui va influencer ma pratique durablement et l’améliorer.

montage mise en forme juniperus par koji hiramatsu

,

7 résponses dans Mise en forme d’un genévrier shohin par Koji Hiramatsu

  1. Jo 14 novembre 2013 à 8:08 #

    En quelques mots, merci pour tout, j’ai tout suivi depuis le début, c’est juste parfait !

  2. Francis 14 novembre 2013 à 10:55 #

    Magnifique, tout est dit dans ton article….et les photos sont trés explicatives.
    Merci Guillaume!

  3. Farid 15 novembre 2013 à 8:24 #

    Bonjour,

    Le résultat est impressionnant par la finesse du travail réalisé .

    Merci encore pour tous tes articles.

    Farid

    • Guillaume B
      Guillaume B 15 novembre 2013 à 6:59 #

      Mais de rien, c’est un plaisir. Et aussi un minimum pour tout ce que Koji-san a fait pour moi.

  4. Beti Andres 26 novembre 2013 à 9:21 #

    Gracias. Una gran lección y un magnífico articulo.

Laisser un commentaire